ciam-chatelet.fr___Les couples et le pot commun

Les couples et le pot commun

Les revenus sont-ils réellement fusionnés, comme l’estime l’approche traditionnelle des foyers ? Les couples qui vivent ensemble depuis au moins un an et dont au moins un conjoint est actif, mettent leurs revenus ensemble. Il y en a quand même qui ne partagent qu’une partie de leurs revenus et d’autres qui les séparent complètement.

Lorsque les revenus sont entièrement mutualisés, la famille ne fixe pas de limite, ensemble ou individuellement, à l’usage de « l’argent du ménage ».Les couples qui mettent en commun leurs revenus ont souvent adopté ce système après avoir étudié diverses possibilités ou en raison d’un événement particulier, par exemple à l’arrivée d’un enfant ou lors de l’achat d’une maison. Lorsque la mise en commun est partielle, chaque conjoint nourrit un « fonds » pour les dépenses collectives mais garde le reste de son revenu pour ses dépenses personnelles. Le principe de l’organisation du revenu est stable. Et quand ils dépensent de l’argent sur eux-mêmes, la majorité des conjoints se consultent à l’avance, surtout s’ils considèrent que c’est une grosse dépense, quel que soit le mode général d’organisation de l’organisation. Leur revenu. Cependant, ils sont plus susceptibles de toujours se consulter lorsque le revenu est totalement mutualisé.

Le pot commun au départ

Ce type d’épargne sont souvent réalisé pour aider les familles en difficulté à la fin de l’année, financer un voyage familial unique, organiser un mariage à moindre coût, etc. Il y a aussi de plus en plus de gens qui souhaitent utiliser le pot commun pour offrir un cadeau original pour les anniversaires ou les vacances. Avec le pot commun, votre argent sera plus sûr. Le capital ne sera pas disponible, ce qui vous permettra de mieux gérer et respecter vos engagements. De plus, vous n’êtes peut-être pas le seul à participer. En partageant le pot virtuel sur les réseaux sociaux et en parlant de son existence dans votre environnement, il est possible de gagner la sympathie d’autres personnes qui vous soutiendront dans votre quête. La facilité des étapes à suivre sera un argument de poids en votre faveur. Les particuliers n’ont qu’à utiliser leur carte de crédit pour payer de l’argent dans le pot.

Une pratique plus courante chez les couples mariés

La mise en commun totale est plus fréquente lorsque les couples sont mariés ou ont des enfants et, nécessairement, lorsque l’un des partenaires est inactif. C’est moins vrai quand ce n’est pas une première union ou quand le niveau de diplôme ou le niveau de vie du partenaire est élevé. Ceci est cohérent avec le contrat de mariage par défaut, la « communauté d’acquisitions », qui comprend tous les revenus gagnés et les biens acquis du mariage, de plus, le mariage est a priori un engagement durable et une confiance dans laquelle les partenaires vont accumuler des biens publics. Il est évident que les couples doivent avoir des intérêts communs, il est donc plus facile de les atteindre en faisant une mise en commun totale des revenus.

Toute chose a ses avantages et ses inconvénients, pour les familles et les couples qui vivent ensemble, il y a intérêt à faire un pot commun, par exemple pour les vacances, pour les cadeaux, pour les fêtes, mais la question qui se pose est qu’en est-il du pot commun si jamais les couples se séparent en cours de route ?